Ouverture le 14 juillet ♥ Bienvenue à tous !
N'oubliez pas de réserver votre avatar directement dans le bottin !

Partagez | 
 

 (kaleidoscope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias Werner

avatar

Courriers : 15
Date arrivée : 16/07/2017
Avatar : k.j apa. (.cranberry)
Âge : vingt ans, la majorité fraîchement acquise et pourtant, cette sensation de n'êtr
Activités : étudiant en webdesign à lyon, barista au starbucks lyon part dieu.
Situation : célibataire, pas vraiment à la recherche de l'amour.

MessageSujet: (kaleidoscope)   Dim 16 Juil - 17:29




TOBIAS WERNER
happiness only real when shared.

( Prénoms ) Tobias, son seul et unique prénom, bien assez original pour qu'il ne se retrouve pas avec trois autres gamins portants le même prénom que lui dans ses classes, à l'école, mais pas ridicule pour autant. Il n'a pas à se plaindre sur ce point là, ses parents ont été sobres. ( Nom ) Werner, les origines allemandes de son père se faisant assez présentes. Tobias porte ce patronyme avec fierté. La famille pour lui, c'est quelque chose d'assez important et si les jeunes de son âge ont parfois tendance à rejeter leur entourage, lui, il jouit de son indépendance tout en restant proche des siens. ( Surnoms donnés dans le village ) Pour l'instant, on a plutôt tendance à l'appeler "le nouveau", puisqu'il a débarqué il y a peu, mais au fond, il préfère qu'on évite de lui coller une étiquette sur le front. Son frère a bien assez souffert des surnoms débiles que pouvaient lui donner les gamins de son école, du coup, il ne veut pas que le calvaire recommence ici et semble assez prévoyant. ( Date de naissance ) Tobias a vu le jour le matin du vingt-cinq avril de l'année 1997. Il parait que l'accouchement fut assez difficile, enfin, c'est ce que dit sa mère qui a tout de même pondu deux autres enfants par la suite. ( Âge ) Il est actuellement âgé de vingt ans. ( Lieu de naissance ) Tobias est né et a grandi à Lyon. Il a adoré cette ville où il a une grande partie de ses souvenirs d'enfance. D'ailleurs, Tobias continue d'y étudier, ne souhaitant pas changer d'université pour le moment. ( Activités ) Etudiant en BTS design graphique, option communication et médias numériques, Tobias vient d'achever sa première année. Il étudie à Lyon, ne retrouvant ses parents que durant quelques week-ends et les vacances. ( Etat civil ) Célibataire, il a bien connu quelques histoires, mais ne se prend pas vraiment la tête à ce propos. Il est assez jeune, après tout. ( Situation familiale ) Son père - Henri - est originaire du coin et c'est à Lyon qu'il a rencontre Likke, jeune suédoise qui lui donna trois enfants. Tobias est l'aîné, suivi par Noah et enfin Eloïse. ( Depuis combien de temps vivez-vous à la campagne ) Ses parents ont emménagé il y a quelques semaines. ( Groupe ) LITTLE PEOPLE.


En Simone

Pour vous, la vie à la campagne est synonyme de... calme et de paix... du moins, espérons-le ! si mes parents ont décidé de venir vivre ici, c'est pour ne pas continuer de vivre comme on vivait à lyon. alors ici, on espère tous trouver notre havre de paix, l'endroit où on serait tous heureux, parce qu'au fond, on le mérite aussi, non ?
Êtes-vous populaire au sein des villageois ? je viens d'arriver dans le coin, du coup, je ne pense pas être bien populaire. si on parle de moi, c'est surement comme du "petit nouveau". de toute façon, ma famille comme moi ne souhaitons pas nous faire remarquer. on veut juste qu'on nous foute la paix. et ces histoires de popularité, c'est franchement débile, parce que plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui.
Aimez-vous les potins ? pas vraiment. en fait, je suis bien placé pour savoir à quel point les potins, ragots et rumeurs peuvent blesser les concernés. je trouve ça même absurde lorsque des gens osent se mêler de la vie des autres sous prétexte que ça les amuse. je sais que c'est dans la nature humaine que d'être curieux, mais il y a des limites à ne pas franchir.
Quelle relation entretenez-vous avec votre famille ? ma famille est très importante pour moi. j'ai la chance d'avoir des parents sympas et ouverts d'esprits qui nous ont toujours encouragé à affirmer ce que l'on est. bon, bien sûr, parfois ils me soûlent un petit peu, mais je les adore, tout comme mon petit frère et ma petite sœur.
Aimeriez-vous habiter en ville ? j'y vis encore, du moins, à temps partiel. en fait, la plupart du temps, je vis dans une chambre de bonne à lyon, sinon, je viens chez mes parents le week-end et les vacances. c'est plutôt pas sympa comme façon de vivre, même si je passe quand même beaucoup de temps dans le train. mais bon, la semaine, je vis en ville et le week-end à la campagne, c'est pas mal.
Croyez-vous que la vie d'un individu soit tracée dés sa naissance ? non, je suis plutôt du genre à penser que tout est possible si on y met du sien. l'idée qu'une destinée nous soit déjà tracée me semble franchement inquiétante et stupide. au final, c'est pour les gens qui ont peur et qui ont besoin d'être rassurés, du moins, c'est mon avis.
Qu'attendez-vous de la vie ? je ne sais pas trop. j'aimerais juste vivre heureux auprès des gens qui me sont importants. je ne cherche pas forcément à devenir riche ou célèbre, ô ça non ! moi, j'veux qu'on me foute la paix. j'veux profiter de ma jeunesse, voyager, découvrir de belles choses et puis vivre une vie tranquille.


La petite dans la prairie

"Maintenant, il faudra l'appeler Noah... Plus Noémie, mais Noah...". Tobias se gratte la joue. Assis au fond du canapé, ses parents le regardent, l'air grave et ça le met un petit peu mal à l'aise. Noah, dans un coin de la pièce, semble dans son monde, les yeux rivés sur le dessin qu'il est en train de faire alors que Éloïse s'amuse dans son petit parc. Le silence qui suit se fait presque pesant. Le gamin ne sait pas vraiment quoi répondre. Il sait bien que leur vie est en train de changer, ça, il l'a compris depuis longtemps. Ce qu'il ne comprend pas, c'est l'air si grave sur les visages de ses géniteurs. Ils attendent. Une phrase, un mot, une réaction de la part de leur fils aîné. Alors, il se décide enfin à parler. Après un léger haussement d'épaules, c'est tout naturellement qu'il sort un : "De toute façon, Noémie c'était moche comme prénom". L'humour. C'est un peu son arme, celle qu'il dégaine dès qu'il le peut. Parce qu'au fond, détendre l'atmosphère semble être la meilleure chose à faire. Sa petite sœur n'est plus. Il a un petit frère désormais. Et c'est pas plus mal. Y a déjà Éloïse qui est là pour l'embêter avec des trucs de filles et râler lorsqu'il coupe les cheveux de ses Barbies. "Tobias !", le réprimande sa mère. Elle n'utilise son prénom complet que lorsqu'elle est énervée ou choquée. Là, c'est un petit peu le cas. Mais il ne voit pas pourquoi. Noémie ou Noah, il s'en fiche. Garçon ou fille, est-ce que ça compte vraiment ? Tout ce qu'il sait, c'est que depuis que Noah a exprimé son désir de changer de genre, il sourit beaucoup plus. Et au final, c'est ça le principal, non ?

"Alors, cette colonie, c'était bien ?". Assis à l'arrière du véhicule familial, Tobias se contente de hausser les épaules. Du haut de ses quinze ans, il joue à l'adolescent désintéressé et se contente d'un "Ouais, ouais...", assez évasif, alors que son regard observe le paysage champêtre défiler sous ses yeux. Au fond, il a presque envie d'hurler son bonheur... Enfin, bonheur mélangé à la tristesse d'être éloigné de cette fille. Emilie. Trois semaines ont suffi pour qu'il en tombe raide dingue amoureux et qu'ils franchissent ensemble le cap fatidique de la première expérience sexuelle. Emilie et son regard tendre. Emilie et la douceur de sa voix. Emilie et son parfum enivrant. Ils se sont promis de garder le contact, mais il ignore encore à quel point la distance peut se montrer difficile. Quelques semaines plus tôt, lorsqu'il faisait ses bagages pour partir en colonie de vacances en Ardèche, il était loin de s'imaginer qu'il allait rentrer, sa virginité en moins... Et pourtant, c'est bien le cas. Ses potes vont halluciner lorsqu'il leur racontera... "Tout va bien ?". Sortant de ses pensées, l'adolescent regarde sa mère, lui offrant un léger sourire. "Bah oui, pourquoi ?". Elle le scrute quelques instants et finit par lâcher quelques mots. Il sent presque une perle de sueur frôler son front. A-t-elle deviné ? Non, ce n'est pas possible. Il se sent changé, plus grand, mais de là à ce que sa mère s'en aperçoive ! Pitié, non, il ne souhaite pas vraiment avoir droit aux paroles parentales concernant le sexe. "Tu as l'air... différent...". Si elle savait...

"Oh mon Dieu !". Il a beau avoir ouvert la porte d'entrée le plus discrètement possible, sa mère a fini par le voir. Plantée dans la petite entrée, son regard est grand ouvert. Merde. Probablement alerté par le cri d'effroi de sa femme, Henri se précipite dans l'entrée, son regard s'agrandissant à la vue du visage tuméfié de son fils. "C'est rien !", tente immédiatement l'adolescent, mais c'est sans compter sur sa mère qui s'approche brusquement et examine ses blessures. Plus de peur que de mal finalement. Il a mal et le sang séché sur sa peau n'est pas la sensation la plus agréable du monde, mais il n'a rien de cassé, du moins, il croit. "Tobias...", commence son père sur un ton qui ne présage rien de bon. S'il est un garçon plutôt sportif et bien bâti, ce n'est pourtant pas dans les habitudes de Tobias d'user de ses poings... mais là... il faut qu'il explique à son paternel avant de se faire engueuler. "Ils se foutaient de lui, p'pa !", lâche-t-il brusquement, stoppant immédiatement sa mère dans son inspection. Pas la peine de lâcher un prénom, ils savent tous de qui il parle. Il avale difficilement sa salive et continue. "Je sais que vous nous avez toujours dit que la violence n'arrange rien, mais... j'ai pas su me contenir...". Comment faire lorsqu'une bande d'abrutis se moquent ouvertement de votre petit frère ? Comment garder son sang froid lorsque leurs paroles semblent plus meurtrières qu'un coup de couteau ? Si le changement de genre de Noah est parfaitement accepté par sa famille, c'est le reste du monde qui semble poser problème. Et ça rend complètement dingue Tobias lorsqu'il voit des abrutis finis pourrir la vie de son cadet. Likke échange un regard avec son mari et fini par attraper la main de son fils. "Viens, on va nettoyer tout ça...".

"Si j'arrive à rentrer dans ta valise, tu m'emmènes avec toi ?". Tobias lâche un léger rire tout en levant les yeux au ciel. Éloïse semble pourtant sérieuse... Allez savoir ce qu'il se passe dans l'esprit d'une gosse de treize ans ! Il attrape une pile de t-shirts et les balance dans sa valise ouverte sur son lit. "J'veux pas te complexer, mais tu vas pas rentrer !". La gamine croise les bras sur sa poitrine, la mine boudeuse. Ça suffit à faire sourire son grand frère. "Fais pas la tronche, tu vas voir, ça va être bien Fiercastel !". Elle n'a pas l'air convaincu et le jeune homme finit par lâcher sa valise pour s'asseoir à côté de sa petite sœur, sur le bord de son lit. "Et puis tu sais bien que ça devient compliqué ici...". Lyon, cette ville où ils ont tous les trois grandis. Cette ville qu'ils aiment, mais qu'ils doivent quitter. Enfin, ses parents, Noah et Éloïse. Parce que lui, il reste. Pour ses études. Alors, ses parents ont loué une petite chambre de bonne, pas loin de son école. "Pourquoi tu viens pas avec nous...". Elle a l'air toute triste, et ça lui brise presque le cœur. Pourtant, il se contente de la pousser légèrement. "Parce que j'ai mon école ici... et puis c'est bientôt les vacances, j'vais rapidement vous rejoindre !". Elle ne dit rien, toujours pas convaincue. "Et t'es pas toute seule, y a papa et maman et puis Noah !". Elle finit par hausser les épaules et il sait qu'il a marqué un point. Une nouvelle vie s'offre à eux. Loin de Lyon, de l'enfer qu'ils vivent depuis bien trop longtemps. Loin des mauvaises langues et des mauvais regards. Peut-être que Fiercastel est l'endroit idéal pour qu'ils trouvent enfin tous le bonheur ?   


Une petite pour la route

(pseudo/prénom) jabba/déborah. (âge) vingt-quatre ans. (pays) france. (où as-tu connu Provincial Life ?) sur bazzart. (type de personnage) "pré-lien" de noah. (avatar) k.j apa. (mot de la fin) non, mais jean lassalle en pnj, je meurs  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Werner

avatar

Courriers : 15
Date arrivée : 16/07/2017
Avatar : k.j apa. (.cranberry)
Âge : vingt ans, la majorité fraîchement acquise et pourtant, cette sensation de n'êtr
Activités : étudiant en webdesign à lyon, barista au starbucks lyon part dieu.
Situation : célibataire, pas vraiment à la recherche de l'amour.

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Dim 16 Juil - 17:30

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeve Faure

avatar

Courriers : 71
Date arrivée : 15/07/2017
Avatar : cailin russo. (@ailahoz)
Âge : vingt-deux ans.
Activités : les mains dans les poches.
Situation : coeur artichaut.

[ la belle vie ]
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Dim 16 Juil - 18:06

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cazeaux

avatar

Courriers : 55
Date arrivée : 14/07/2017
Avatar : sophia bush.
Âge : trente deux ans.
Activités : actuellement, elle travaille dans un ranch même si elle se sait condamné à faire du vin..
Situation : Célibataire depuis un petit moment, mais chut !

[ la belle vie ]
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Dim 16 Juil - 18:11

Bienvenue dans le coin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Werner

avatar

Courriers : 15
Date arrivée : 16/07/2017
Avatar : k.j apa. (.cranberry)
Âge : vingt ans, la majorité fraîchement acquise et pourtant, cette sensation de n'êtr
Activités : étudiant en webdesign à lyon, barista au starbucks lyon part dieu.
Situation : célibataire, pas vraiment à la recherche de l'amour.

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Dim 16 Juil - 18:34

merci, mesdemoiselles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Vignaux

avatar

Courriers : 148
Date arrivée : 14/07/2017
Avatar : camille rowe (spleen.ocean)
Âge : vingt huit années.
Activités : elle vend, encaisse, ces produits fins qu'elle ne peut pas s'offrir. elle suit en parallèle une formation d'infirmière sur le net.
Situation : le coeur en vrac. un amour qui n'en fini pas depuis quinze ans.

[ la belle vie ]
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Dim 16 Juil - 21:29


j'te bouffe tout cru toi
bb archi, jtm I love you bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Cazeaux
Friendzoneur de l'extrême
avatar

Courriers : 317
Date arrivée : 21/12/2016
Avatar : eidem.
Âge : 29 ans, bientôt les 30.
Activités : Propriétaire de l'épicerie fine Henri & Lila.
Situation : Toujours la même fille qu'il a dans la tête depuis 15 ans.

[ la belle vie ]
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Lun 17 Juil - 11:25

toi déjà j'aime trop ta bouille I love you
bienvenue

_________________

Au premier temps de la valse, toute seule, tu souris déjà, au premier temps de la valse, je suis seul mais je t'aperçois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://provincial-life.forumactif.com
Tobias Werner

avatar

Courriers : 15
Date arrivée : 16/07/2017
Avatar : k.j apa. (.cranberry)
Âge : vingt ans, la majorité fraîchement acquise et pourtant, cette sensation de n'êtr
Activités : étudiant en webdesign à lyon, barista au starbucks lyon part dieu.
Situation : célibataire, pas vraiment à la recherche de l'amour.

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Mar 18 Juil - 9:41

mais ces avatars
merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence Cazeaux
Friendzoneur de l'extrême
avatar

Courriers : 317
Date arrivée : 21/12/2016
Avatar : eidem.
Âge : 29 ans, bientôt les 30.
Activités : Propriétaire de l'épicerie fine Henri & Lila.
Situation : Toujours la même fille qu'il a dans la tête depuis 15 ans.

[ la belle vie ]
Carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   Mar 18 Juil - 10:11

punaise jvous kiffe trop les frères werner I love you
j'vais répéter ce que j'ai dit à Noah mais toi c'est pareil, t'écris super bien c'est vraiment plaisant à lire et puis tobby I love you ce grand frère modèle, jsuis fan
j'te valide.

_________________

Au premier temps de la valse, toute seule, tu souris déjà, au premier temps de la valse, je suis seul mais je t'aperçois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://provincial-life.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (kaleidoscope)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(kaleidoscope)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Provincial Life — Little town, it's a quiet village... :: JOURS ENCHANTES :: LES COEURS EN FÊTE :: les villageois-
Sauter vers: